Un macaron « S » pour les seniors au volant

Un macaron « S » pour les seniors au volant

Si les jeunes conducteurs doivent apposer le disque « A » à l’arrière de leur véhicule pour signaler qu’ils sont conducteurs novices, les conducteurs les plus âgés pourraient apposer à l’arrière de leur véhicule un macaron « S ».

Site Signal Senior

Et c’est une idée qui divise. Le macaron, enregistré sous la marque « Signal Senior » déposée par l’association M&G basée dans les Yvelines, représente un grand « S » rouge au-dessus duquel on peut lire « Votre aîné au volant ». Le principe est le même que pour les conducteurs sen période probatoire : prévenir les autres usagers que le conducteur peut avoir quelques difficultés au volant, en l’occurence dans le temps de réaction, la vision, l’ouïe… L’objectif, selon Gilles Renard, le patron de l’association, est de « préserver l’autonomie de nos aînés ». « Par le biais de l’autocollant « signal senior », nous voulons protéger ces personnes âgées qui conduisent encore. Vous aussi vous avez autour de vous une personne âgée qui conduit… », écrit-il.

Signal Senior

Ce principe est déjà utilisé dans de nombreux pays, tels que l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. Pour le directeur de l’association, il ne s’agit pas de l’imposer par la loi, mais « plutôt que cela rentre dans les mœurs, comme au Japon par exemple. Ou comme l’autocollant Bébé à bord. ». Il propose que le macaron soit par exemple fourni avec les attestations d’assurance à partir d’un certain âge, afin que les usagers concernés puissent faire le choix de l’utiliser s’ils l’estiment nécessaire.

Jugé discriminatoire par certains, le fameux « S » divise. Ainsi, lors du lancement du site internet de l’association, des personnes âgées de 65 ans se plaignaient, disant qu’ils ne se sentaient pas seniors et qu’elles savaient bien conduire. Gilles Renard a donc repris le site, en retirant tout âge indiqué. L’idée reste tout de même bien accueillie par certains, comme le prouvent le millier d’auto-collants déjà vendus à ce jour sur le site de l’association. Son coût est de quatre euros.