Loi Macron : des postiers examinateurs de l’examen du permis, La Poste candidate pour superviser l’examen du code

Loi Macron : des postiers examinateurs de l’examen du permis, La Poste candidate pour superviser l’examen du code

C’est officiel : depuis le 1er février, une cinquantaine de postiers sélectionnés sur le volet pourront faire passer l’examen du permis de conduire en France.

Ils étaient cinq-cent postiers candidats, ils sont une cinquantaine à avoir été sélectionnés pour expérimenter l’une des réformes de la loi Macron publiée le 6 août 2015 dans le Journal officiel. Au nombre de 35 en Île-de-France, 10 à Lyon et 15 à Marseille, ils ont suivi une formation depuis le 9 novembre 2015 à l’Institut National de la sécurité routière.

Les postiers font passer l'examen du permis
Image : azo.centerblog.net

L’objectif est simple : libérer du temps pour les inspecteurs de l’examen, et réduire les délais d’attente pour les candidats, qui sont de 96 jours en moyenne, contre 45 dans le reste de l’Europe. Un objectif sous-jacent est aussi de réduire le coût du permis, car attendre pour passer son examen oblige à prendre des leçons de conduite supplémentaires pour ne pas perdre la pratique d’ici l’examen.

La Poste candidate pour faire passer l’examen du code la route

Et c’est une des autres réformes souhaitées par le gouvernement actuel : libéraliser l’examen du code de la route, en le confiant en partie à une entreprise privée. Parmi les candidats pour prendre la main sur l’examen, La Poste propose de faire passer l’examen dans des bureaux de poste. Cela en fait le candidat idéal, puisque son réseau, très développé sur tout le territoire français, permettrait d’élever le nombre de centres d’examen jugé trop faible et mal réparti (540 centres, dont un seul à Paris). Autre atout avancé par le groupe : son personnel est mobilisable immédiatement. Les agents postaux sont en effets assermentés, et autorisés à verifier l’identité des candidats.

Si les candidats à l’examen profiteront de nombreux avantages (ils pourront, entre autres, passer l’examen au jour et à l’heure de leur choix), l’avantage serait surtout conséquent pour La Poste : l’entreprise estime qu’elle pourrait réaliser 14,7 millions d’euros de chiffre d’affaires chaque année avec cette activité, selon des documents examinés par le conseil d’administration et révélés par Le Monde.