Réforme du code de la route : quels changements ?

Réforme du code de la route : quels changements ?

C’était un des points de la réforme voulue par la Loi Macron : dès le 18 avril, le code de la route évoluera avec de nouveaux modes d’évaluation, dix nouveaux thèmes, 1000 nouvelles questions et un examen plus axé sur la sécurité et l’éco-mobilité.

Au placard les vielles télécommandes et les diapositives : c’est désormais sur des tablettes que les candidats seront évalués. Le but ? Réduire les délais d’attente pour passer ou repasser l’examen. Cette réforme doit être mise en œuvre dès le 18 avril prochain, mais la CNPA (conseil national des professions de l’automobile) déclare dans un communiqué : « Un élève a besoin en moyenne de quatre mois pour se former au code de la route et les éditeurs ne seront pas prêts avant début mars. Le CNPA demande donc un report de 4 mois pour le lancement du nouvel ETG du code de la route ». Pour l’instant, l’État n’a pas répondu à ces demandes, et une mobilisation des moniteurs d’auto-école pourrait être envisagée dans les prochains jours si ces demandes ne sont pas entendues par le gouvernement…

Réforme code de la route Enghien
Image : AFP

L’évaluation se fera donc à présent sur des tablettes, et chaque candidat aura une série de questions aléatoires différentes de ses voisins. Il ne sera donc plus possible de tricher jetant un œil à la télécommande du voisin. Des questions vidéos feront leur apparition, certaines réalisées en 3D pour reconstituer certaines situations accidentogènes. L’un des objectifs est de rendre l’examen théorique plus proche de la réalité.

« Nous avons voulu dépoussiérer ces questions qui dataient un petit peu. Elles ont toutes été refaites », a indiqué ce mercredi Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Même si le support d’évaluation change, la durée de l’épreuve reste la même : entre 20 et 25 minutes. Il faudra toujours réaliser moins de cinq fautes.

Des questions variées, de nombreuses connaissances à acquérir

À présent, une des nouvelles priorités du code de la route est l’apprentissage de l’éco-conduite, de l’entretien du véhicule et aux réflexes à adopter en cas d’accident. Ce sont dix nouveaux thèmes organisés en neuf grandes familles :

  • La circulation routière (panneaux, intersections, circuler, croiser et dépasser, stationner ou s’arrêter)
  • Le conducteur (conduire, défaillances du conducteur)
  • La route (nuit et intempéries, autoroute, zones dangereuses)
  • Les autres usagers (partage de la route)
  • Les notions diverses (documents administratifs, chargement et passagers, infractions)
  • Les premiers secours (protéger, alerter et secourir)
  • Prendre et quitter son véhicule (s’installer au poste de conduite)
  • La mécanique et les équipements (entretien et dépannage)
  • La sécurité du passager et du véhicule (installation des passagers, nouveaux équipements)

Ainsi, les candidats devront même connaître des caractéristiques sur des véhicules à boîte de vitesse automatique. Exemple : faut-il appuyer sur le frein pour désactiver la fonction P (parking) ? (La réponse est oui.)
Les nouvelles questions sont de toutes genres (il faudra connaître jusqu’aux caractéristiques des sièges auto pour enfants !), et il reste à espérer que le délai soit prolongé avant l’entrée en vigueur du nouvel ETG (examen théorique général).

Découvrez le nouvel examen sur cette vidéo de la Sécurité Routière :